Archive for juillet, 2010

Le nid

tabetnidStéphanie Tabet
Bayard, 2008
Dès 4 ans

Un album aux pages entièrement blanches à l’exception du texte… Pour en découvrir les illustrations il faut parcourir ses pages non pas des yeux mais des doigts. En effet cet album est en braille et ses illustrations sont en relief.

Sarah

Disponibilité

Publicités

Laisser un commentaire

Moi j’attendais la pluie

Véronique Vernette
Points de suspension, 2004
Dès 4-5-ans

Il s’agit d’un de ces paris d’enfant : une petite fille décide de ne pas sortir de la cour de la maison tant qu’il n’aura pas plu. La journée se termine sur le plaisir de la fillette à entendre le vacarmes de la pluie sur le toit de tôle ondulée.

L’univers familier de la fillette et les activités qui s’y déroulent égrènent le temps qui défile, tel un petit film.

Sur ce quotidien, raconté de façon extrêmement brêve, concise et factuelle, se superpose souvent l’expression d’un sentiment ressenti mais le message passe surtout par l’illustration, pleine-page, qui, bien plus importante que le texte, raconte une foule de détails et décrit les ambiance à merveille

Disponibilité

Alesandra

Laisser un commentaire

Le livre des petits pourquoi

Ghislaine Roman, Tom Schamp
Milan, 2006
Dès 3 ans

De « Pourquoi les larmes ont-elles le goût des vagues » – suivant la méthode de la kyrielle syllabique qui commence la phrase par le dernier mot de la phrase précédente – on glisse jusqu’à « Pourquoi le ciel n’a-t-il pas été petit avant d’être grand »,  pour atterir enfin à « Pourquoi les grands ne répondent pas toujours aux pourquoi des enfants ». Les questions étant posées, les réponses ne sont malheureusement pas fournies…

Ici, encore une fois, il est question de cette perception particulière de la réalité propre au jeune enfant, à la fois touchante et absurde dans sa logique propre.

Les superbes illustration de Tom Schamp, extrêmement ludiques, aux multiples lectures possibles,  prolongent le texte en lui donnant une autre dimension où tout peut être envisagé.

Disponibilité

Alessandra

Laisser un commentaire